tweet interview de Lucien Suel
Article mis en ligne le 29 mai 2013
Imprimer logo imprimer

Suite du travail engagé avec les premières ES3. Dans un premier temps, découverte de l’univers poétique de Lucien Suel à travers sa présence sur le web et lecture d’extraits de Théorie des orages. Ensuite, à l’exemple de l’auteur, pratique de l’écriture poétique sous contraintes.
Aujourd’hui, interview de l’écrivain via le réseau social Twitter. Grand merci à lui d’avoir consacré deux heures à échanger avec les élèves.


#100bibs50epubs tweet entrevue avec @LucienSuel ça va bientôt démarrer... les élèves sont prêts

Je suis prêt aussi. Bonjour à tous.

Bonjour, qu’est-ce qui vous pousse à écrire ?

C’est la meilleure façon pour moi d’exprimer comment je vois le monde et comment je suis dans le monde.

Pourquoi écrire sous contraintes ?

Pour écrire, j’ai besoin d’un sujet et d’un cadre. La contrainte me donne le cadre à l’intérieur duquel je suis totalement libre. Sans la contrainte, je risque le trop-plein et la confusion.

Quels sont vos auteurs favoris ?

Trop pour un tweet, auteurs fin de siècle (19ème), beat generation, auteurs de romans noirs, poètes symbolistes & aussi dadaïstes.

En quoi vos auteurs favoris influencent-ils votre travail ?

Huysmans me donne le goût des mots, Burroughs celui de les questionner, Kerouac de m’en servir comme un peintre ou un musicien.

Pourquoi pratiquer plusieurs genres littéraires ?

Parce que je ne veux me priver de rien. Je ne laisse rien derrière moi. Je pratique la twittérature et j’écris aussi des sonnets.

Quelle est l’origine de votre style ?

Le style se forme d’abord par la lecture (imitation) puis, à force d’écrire, de mixer, devient personnel (propre à son histoire).

Préférez-vous écrire des romans ou de la poésie ?

Je suis d’abord poète. J’ai écrit des centaines de poèmes et 3 romans. J’utilise le roman comme une nouvelle forme poétique. Pour moi, il est plus simple d’écrire de la poésie. Le roman nécessite un énorme travail (intrigue, personnages, dialogues, lieux).

Quel(s) intérêt(s) trouvez-vous à faire des performances ?

Outre le plaisir de la scène, c’est une façon de pratiquer la poésie dans l’espace, de la faire sortir du livre ou de la liseuse.

Pourquoi un blog pour partager votre écriture ?

Réponse dans la question. Rencontrer d’autres personnes. Continuer à faire vivre les textes. Le blog ne remplace pas. Il ajoute.

#100bibs50epubs suite de la tweet entrevue avec @LucienSuel : le groupe 2 arrive, on va bientôt enchaîner.

De vos ouvrages, lequel préféréz-vous ? Pourquoi ?

"Mort d’un jardinier", parce que c’est mon livre des livres, à la fois poème, récit, autobiographie, hommage aux gens que j’aime.

La musique vous inspire-t-elle pour écrire ?

Je n’écoute pas de musique en écrivant. La musique est interne au poème. Une autre musique (instrumentale) peut s’y ajouter après.

Quel a été votre meilleur souvenir sur scène ?

Dernièrement à Tanger, suis passé juste après Patti Smith, pas facile, mais j’ai réussi à susciter l’enthousiasme des spectateurs.

Quelle place occupent les réseaux sociaux dans la diffusion de vos ouvrages ?

Difficile à dire. Question à poser à publie.net. Je crois que les titres des livres sont plus diffusés que les livres. J’ajoute que depuis que j’ai un compte twitter, la fréquentation de mon blog Silo a presque doublé.

Quelles sont vos références musicales ?

Rock (Stones, Dylan, Beefheart, Clash, SonicYouth) Jazz (Parker, Coltrane, Monk, Sun Ra, Ayler) Classique (Toutes les chanteuses).

Votre écriture s’adresse-t-elle à un public particulier ?

Je m’adresse généralement à tous les publics. Mes lectures dans des salles des fêtes de village m’ont permis de le vérifier. J’ai aussi conscience que certaines de mes expérimentations (cut up notamment) intéressent davantage des "initiés".

Préférez-vous l’édition numérique ou l’édition papier ? Pourquoi ?

Question que je ne me pose pas. Je n’ai pas de préférence particulière. Pour un auteur, l’important est de trouver un éditeur. L’édition papier est souvent disponible en numérique. Les livres sur Publie.net sont aussi couplés avec Publie.Papier.

Un grand merci de la part des élèves et du collègue avec qui j’ai travaillé ; beaucoup d’éléments pour alimenter la réflexion des élèves. OK pour la compilation très bientôt de la tweet entrevue sur le site du lycée ?

Bien sûr ! Cela a été un plaisir. Merci à tous.


Ce travail prend place dans le cadre de l’opération 100 bibliothèques 50 epubs à laquelle participe le CDI du lycée : 50 ouvrages, pour l’essentiel de littérature contemporaine, sont gracieusement mis à disposition par la maison d’édition numérique publie.net. Les œuvres sont accessibles sur une liseuse et, très bientôt, sur l’ensemble des postes informatiques du CDI.

 
 
 
 

Calendrier

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

Pas d'évènements à venir

Dernières actus



puce Plan du site puce Contacts puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2004-2017 © Lycée Jacques Monod - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.3