Initiation à la calligraphie japonaise
Article mis en ligne le 21 juin 2012
Imprimer logo imprimer

En fin d’année, nous avons organisé une initiation à la calligraphie japonaise (« Shodô », voie de l’écriture en japonais) avec les élèves des classes : seconde et première.

Les caractères chinois sont utilisés dans la langue japonaise et l’art de l’écriture aussi, les deux sont arrivés en même temps au Japon, toutefois l’on ne sait pas quand ils y ont été introduits précisément. Au 6ème siècle environ, les Japonais pratiquait de la calligraphie dans la cour. Cet art a développé un peu différemment dans le pays du soleil levant. Mais ce n’est pas si difficile. « Shodô » est très proche de la vie des Japonais : Il y a des cours de la calligraphie dans la discipline de Japonais « Kokugo (langue du pays) » dès l’école primaire. Ils pratiquent souvent pour écrire des cartes de vœux (« Nenga jô (carte de nouvel an) ». Traditionnellement, on fait de la calligraphie au début de l’année, le 2 janvier. Cette coutume s’appelle « Kakizome (Première calligraphie de l’année) ». Ils écrivent de petits poèmes ou des vœux ou encore des résolutions, etc.…

Nous, après 1 ou 2 ans d’étude, avons appris beaucoup de caractères japonais et chinois utilisés dans la langue japonaise. Non pas seulement apprendre ces caractères par cœur, ce qui est important, c’est les utiliser. Il y a le matériel nécessaire au lycée pour pratiquer la calligraphie japonaise. Juste une petite attention, puisque l’on utilise de la vraie encre noire de Chine, cela tache ! C’est pourquoi l’on s’habille tout en noir ou l’on porte une blouse !


Encre(Sumi), Pierre à l’encre(Suzuri), Pinceaux (Fude), Papier de riz (Hanshi), Tapis (Shitajiki) et Presse-papier (Bunchin).
Après quelques petites explications, c’est la pratique. On apprend l’ordre et le sens des traits pour écrire correctement et joliment quelques caractères chinois (Kanji) de bases. On s’entraîne à imiter et à tracer plusieurs fois en respectant les exemples, pour trouver sa propre écriture.

On fait attention également à l’écologie. On utilise de vieux journaux pour ne pas gaspiller de beaux papiers. Chacun choisit les mots à écrire pour sa première œuvre ! En bas à gauche, on n’oublie pas de mettre sa signature ! Dans la langue japonaise, nous pouvons écrire à l’horizontale et aussi à la verticale. Lors de la calligraphie, on écrit à la verticale, chaque ligne va de haut en bas et de droite à gauche.

Les élèves ont écrit par exemple : Rêve (Yume), Neigne (Yuki), Espoir (Kibou), Amour(Ai), Sagesse (Eichi), Etoile (Hoshi) … etc.

Au Japon, ils parlent que l’écriture montre sa personnalité. C’est-à-dire, ceux qui écrivent correctement et proprement avec soin, ils ont un caractère sérieux. Par contre, ceux qui écrivent n’importe comment, avec la négligence, leurs personnalités aussi, identiques. Les Japonais disent parfois que l’âme s’installe dans l’écriture. C’est pourquoi l’on écrit avec son cœur. Grâce à la technologie, on tape et envoie des messages par téléphone portable très facilement. On ne réfléchit plus à chaque mot que l’on tape. Cet exercice de la calligraphie était une bonne occasion de se rappeler une chose importante.

N’oubliez pas de bien sécher vos œuvres et venez les chercher plus tard !

 
 
 
 

Calendrier

Pas d'évènements à venir

Dernières actus



puce Plan du site puce Contacts puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2004-2017 © Lycée Jacques Monod - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.3