Parcours de formation

Collégiens, lycéens, étudiants, salariés, personnes en reconversion – Parcours de formation

Vous avez trouvé une formation, mais vous vous posez des questions sur les différentes façons d’y accéder où sur la localisation des établissements.

Le document ci-dessous vous permettra d’élaborer votre parcours de formation.

les secteurs industriels

L’industrie cosmétique en région Centre-val de Loire c’est :

  • 102 établissements et 6588 emplois directs ;
  • 1ère région française de la filière ;
  • 1er pôle de compétitivité international : Cosmétic Valley.

L’industrie pharmaceutique en région Centre-val de Loire c’est :

  • 1er secteur exportateur régional ;
  • 39 établissements et 8281 emplois directs ;
  • 3ème région française de la filière ;
  • 1er cluster : Polepharma ;
  • 1er groupement régional des établissements pharmaceutiques industriels du Centre : le GREPIC.

La présence sur le territoire de la région Centre-Val de Loire de nombreux grands groupes internationaux et nationaux : Dior, LVMH, Guerlain, Gemey, Shiseïdo, Pierre Fabre, Novo Nordisk, Merck, laboratoire Servier, Famar, Sanofi …

Mais aussi, de nombreuses PME-PMI opérant en amont et en aval des grandes marques dans les domaines suivants :

  • Matières premières : huiles essentielles, matières premières aromatiques, principes actifs …
  • Emballages : injection plastique, verriers, concepteurs de PLV ;
  • Fabricants, Conditionneurs et Formulateurs de produits cosmétiques,
  • Laboratoires de contrôle,

Universités et organismes de formation se joignent à cet ensemble afin d’apporter leur expertise.

Toutes ces entités complémentaires constitue un ensemble cohérent avec un dispositif industriel performant qui offre de nombreux métiers de tous niveaux,

Formations et parcours

Propositions de formations et parcours de formation

Vous avez envie de travailler dans ces secteurs industriels, Vous avez peut-être une idée d’une activité professionnelle future. Mais vous vous posez des questions sur le choix de la formation et du parcours les plus adaptés.

Le Campus vous propose des formations et des parcours de formation qui répondent le mieux aux besoins des entreprises.

Les métiers

Les métiers dans les industries cosmétique et pharmaceutique.

Les métiers de la Recherche et Développement

Objectif : Moteur de l’innovation, les métiers de la recherche et du développement font appel à des personnels très qualifiés : ingénieurs, pharmaciens, biologistes … permettant la création de nouveaux produits cosmétiques, pharmaceutiques …

Chargé de recherche :

Scientifique de haut niveau, pharmacien (bac+6), chimiste, biochimiste…, il conçoit les médicaments ou les produits de bien-être de demain.

Technicien R&D :

Entre manipulation à la « paillasse » et traitement des données sur ordinateur, ce technicien, spécialisé en chimie ou en biologie, collabore à des projets de recherche.

Technicien de formulation :

Appelé également formulateur, intervient dans le domaine de la Recherche et du développement (R&D) en laboratoire. Il a en charge la conception de nouveaux produits et l’amélioration des procédés de leur fabrication. Ce professionnel a pour mission de finaliser un produit et de mettre en exergue toutes ses caractéristiques physico-chimiques avant sa commercialisation. En un mot c’est lui qui arrête la formule d’un produit.
   

Les métiers de la production

Depuis la fabrication jusqu’à la maintenance industrielle en passant par le conditionnement, la production recouvre des activités différentes. Leur dénominateur commun : les conditions d’exigences élevées garantissant la sécurité et la qualité du produit.

Opérateur de fabrication :

Seul ou en petite équipe, le conducteur de production est responsable de la ligne de fabrication. Il réalise une ou plusieurs étapes de production : pesée, suivi de la synthèse … en respectant les règles de sécurité, d’hygiène et les procédures.

Conducteur de conditionnement :

Seul ou en petite équipe, le conducteur de conditionnement qui se charge de conditionner des produits au moyen d’une machine automatisée d’emballage, d’embouteillage selon les règles d’hygiène, de sécurité et les impératifs de production. Au besoin, il corrige les dysfonctionnements et pannes mineures des équipements.
 

Les métiers de la maintenance.

Objectif : Garantir la continuité de la production et fiabiliser les équipements.

Le technicien de maintenance.

Au sein du service maintenance d’une unité de production, vous veillez au bon fonctionnement des divers équipements de fabrication ou de conditionnement . Les interventions sont aussi bien préventives : changements des pièces avant l’apparition d’une panne) que curatives : détection de la cause de la panne puis remise en état de marche.
A l’aide du dossier technique et des notices … le technicien réalise des contrôles, des réglages, des diagnostiques, des dépannages … en faisant appel à ses connaissances en mécanique, électricité, pneumatique, hydraulique …

Les métiers de l’analyse ; contrôle et qualité

Qu’il contrôle les matières premières à leur arrivée sur le site, les produits en cours de fabrication ou les produits finis, le service qualité à le pouvoir d’arrêter la production.

Auditeur qualité :

Garant de la fiabilité des essais cliniques, l’auditeur qualité exerce un contrôle auprès des équipes de recherche et développement.

Technicien de laboratoire de contrôle

Ce technicien prélève des échantillons à différentes étapes de chaine de production pour analyser et évaluer la qualité des produits avant leur mise sur le marché. Il utilise divers appareillages et met en œuvre différentes techniques d’analyses chimiques, biologiques …

Amélioration continue / Ingénierie

Concevoir les nouveaux  équipements

L’ingénieur ou le technicien en ingénierie conçoit équipements, unités de production et usines avec 3 préoccupations en tête : la sûreté, l’efficacité et la performance. Spécialiste des installations industrielles, il suit la mise en œuvre d’équipements nouveaux, ou bien accroît les performances techniques des unités de production existantes, perfectionne les procédés de fabrication pour réduire les coûts, optimise la production… Il doit être à la pointe des avancées techniques, économiques et environnementales.

Le campus des métiers

Le Campus des industries cosmétiques et pharmaceutique (CICP) est un écosystème regroupant une multitude d’acteurs (enseignement secondaire et supérieur, entreprises, acteurs économiques, étudiants, salariés…) autour du secteur d’activité d’excellence constitué des industries de la cosmétique et du pharmaceutique en région Centre Val de Loire.

L’établissement support est le lycée Jacques Monod de Saint-Jean de Braye.

Les principales vocations du Campus

Fédérer des acteurs pour construire :

  • des projets communs de développement de formations.
  • des parcours de formation pour répondre aux besoins du monde économique

Augmenter la visibilité des métiers et les emplois des bassins de vie en lien avec ces campus :

  • valorisation sur des secteurs économiques mal connus du grand public,
  • amélioration de l’attractivité des métiers en lien avec le campus.

Agir sur l’insertion et la promotion sociale en :

  • valorisant des parcours professionnels différents (CQP/CAP à Bac +5)
  • en développant des logiques de parcours de formation et en augmentant la visibilité des formations des niveaux CQP/CAP à Ingénieur.
    • via les formations initiales ou continues et l’apprentissage.
  • En améliorant la synergie entre tous les acteurs

Développer une continuité des parcours en :

  • donnant une réalité et une visibilité de l’offre de formation.
  • donnant une réalité et une visibilité des parcours de formation

Des niveaux CAP/ CQP au niveau ingénieur.

Venez découvrir les industries cosmétique et pharmaceutique ainsi que les métiers vous y trouverez peut être votre avenir !